Cours Saint-François de Sales

Besoin d'aide ?

Suivez-nous !

Copyright 2019 - 2021 © sfds Troyes - Mentions légales

CLIQUEZ SUR LA CATÉGORIE QUI VOUS INTÉRESSE OU CLIQUEZ SUR TOUS POUR VOIR TOUTES NOS ACTUALITÉS.

VOUS POUVEZ AUSSI FAIRE UNE RECHERCHE PAR MOTS CLÉS.

1 2 3 4 5 Etablissement Fêtes Internat Lycée Métiers Orientation Théâtre Voyages École Collège CDI Pastorale Amusez-vous Editorial

PROJET STREET ART ORGANISÉ PAR L'AVL

19/05/2021

PROJET STREET ART ORGANISÉ PAR L'AVL

La réalisation de cet immense Street Art suit plusieurs étapes

 

Rencontres et échanges par deux fois avec l'artiste Argadol. Les membres ont décidé que cette fresque porterait sur Saint-François de Sales, sa vie, son œuvre. Un rappel à l'esprit salésien qui est le pilier pédagogique et philosophique du Cours Saint-François de Sales.

Échanges entre les membres du groupe pour définir les idées d'illustrations, les mots, les couleurs, le style.

 

Quelques dates dans le processus de création de ce magnifique projet Street Art :

 

Du 3 au 7 mai : les élèves de première travaillent sur les invitations
Du 10 au 14 mai : ils travaillent sur le quadrillage

Le 12 mai de 14h à 18h ceux qui le peuvent viennent aider à la réalisation du quadrillage
Du 17 au 21 mai : finalisation du quadrillage si besoin
Le 26 mai : A 13h30, l’artiste Argadol viendra expliquer comment va se passer le Street Art
Le 27 mai : l’artiste viendra peindre le portrait durant toute la journée
Du 26 mai au 2 juin : suite aux explications de l’artiste durant cette semaine, les élèves peindront également
Le 2 juin : l’artiste sera présent toute la journée pour continuer le street art et chacun viendra l’aider à 14 h
Du 2 au 9 juin : finalisation de la fresque par l’artiste
9 juin : la fresque est terminée

 

Nous espérons pouvoir présenter ce Street art le 14 juin aux familles, professeurs et autres personnes invitées. Cela dépendra des contraintes sanitaires du moment.

 

Quelques images !

 

 

 

.

 

 

 

Résultat à obtenir d'ici le 9 juin

 

 

Quelques vidéos !

 

 

  

 

 

 

INTERVENTION DE L'ASSOCIATION JETS D'ENCRE

16/04/2021

INTERVENTION DE L'ASSOCIATION JETS D'ENCRE

Ils ont abordé les techniques de construction d’un article, les genres journalistiques, le rôle d’une équipe de rédaction… Cette intervention participe à l’enseignement interdisciplinaire de l’Éducation aux Médias et à l’Information (EMI).

En effet, les témoignages et le partage d’expériences ont été enrichissants pour nos jeunes et leur permettront d’évoluer dans leur pratique.


Vendredi 19 mars de 11h05 à 12h45, les membres du Club journal ont participé à un atelier animé par Jets d'encre :


ATELIER AU C.D.I.  « ÉCRIRE POUR ÊTRE LU »


Les élèves ont apprécié de pouvoir découvrir et comparer des journaux réalisés par d’autres collégiens ou lycéens. Ils ont réalisé un exercice d’écriture en décrivant une action qui se déroulait sous leurs yeux et ont pu constater les différences de point de vue, la subjectivité et l’interprétation qui peuvent en découler. Les thèmes et les méthodes abordés leur ont permis de prendre du recul sur leur pratique de rédaction d’un article de presse.
 
L’après-midi, la classe de 5A de Mr Etienne (Histoire) a travaillé sur le thème de la liberté d’expression, animé par Jets d'encre :


LIBERTÉ D'EXPRESSION : JUSQU'OÙ PEUT-ON ALLER ?


« Peut-on parler de tout dans un journal ? Peut-on censurer les écrits ? Connaissez-vous les délits de presse et les droits des jeunes en matière d’expression ?»
Les intervenants ont fait un rappel des textes de loi et ont proposé un jeu de cartes sur des évènements à remettre dans l’ordre chronologique (exemple : date de création du CSA ou de publication de la lettre « J’accuse » de Zola…). Les élèves ont beaucoup participé, ont posé beaucoup de questions et ont apprécié de participer activement au débat sous forme de jeu.

 

Merci à Madame Grizard, responsable du CDI, d'avoir transmis le texte de cette News.

 

Pour information :

L’association Jets d'Encre se fixe pour objectif de fédérer, de valoriser, de développer et de défendre les expériences de presse, qu’elles aient pour origine le cadre scolaire et universitaire (collège, lycée, fac) ou non (conseil d’enfants et de jeunes, maison de quartier, association). L'association, réseau indépendant de rédactions jeunes, est entièrement animée et dirigée par des jeunes de moins de 25 ans issus de son réseau.

Pour en savoir plus : https://www.jetsdencre.asso.fr/

 

 

L'intervention en photos !

 

 

 

 

 

 

LE MOT DE LA DIRECTRICE 2020 - 2021

15/04/2021

LE MOT DE LA DIRECTRICE 2020 - 2021

Une éducation intégrale du jeune

 

Depuis 1893, à la suite de Sainte Léonie Aviat et du Bienheureux Père Louis Brisson, en collaboration avec les familles, l’équipe éducative du Cours Saint-François de Sales (établissement catholique sous contrat d’association avec l’État) déploie une pédagogique au service d’une éducation intégrale du jeune. Toute la communauté éducative a à cœur d’aider chaque élève à prendre conscience des dons qu’il a reçus de Dieu et qu’il est appelé à faire croître.

 

 

Le Collège, un lieu de structuration humaine


Les années de Collège sont des années importantes. Un Collège n’est pas seulement le lieu des savoirs à acquérir. C’est surtout un lieu où l’adolescent va se construire humainement et spirituellement. Le Collégien comprendra progressivement qu’être libre ce n’est pas nécessairement faire ce qu’il veut, mais choisir surtout ce qui est bon pour lui, en se respectant et en respectant les autres.

L’équipe pédagogique et éducative sera là pour l’accompagner et l’encourager afin qu’il gagne en autonomie et en maturité pour être prêt, le moment venu, à vivre l’étape du Lycée.

 

Au Cours Saint-François de Sales, le Collégien pourra grandir en faisant le choix d’activités éducatives telles que :

 

  • La fête de l’établissement,
  • Les clubs sportifs,
  • Le club théâtre,
  • Les journées de ressourcement,
  • Les sorties pédagogiques (Provins, Paris, Verdun, etc.),
  • Les voyages linguistiques en Angleterre, en Espagne, en Allemagne, en Italie,

 

Ces propositions visent à éveiller le jeune à la conscience de ses propres potentialités et à lui donner le goût de les développer.

 

Le Lycée, avec un nouveau visage, depuis la Réforme :  


Le lycéen qui entre en classe de seconde, entre dans un Lycée en refondation depuis la Réforme initiée en septembre 2018. Il sera appelé à construire son parcours en sélectionnant des spécialités qui seront un tremplin pour entrer ensuite dans l’Enseignement Supérieur. Avec l’ensemble de l’équipe éducative et pédagogique, nous l’accompagnerons dans son orientation et nous l’aiderons à discerner sa voie.

Mais, il ne s’agit pas seulement pour nous d’envisager son avenir par rapport à une trajectoire universitaire car le jeune sera aussi appelé à faire de grands choix de vie. Saint Thomas d’Aquin estimait qu’être libre c’était choisir le Bien. Aussi, nous aiderons chaque jeune à se structurer afin qu’il puisse poser des choix durables.


Voici quelques-unes de nos priorités pédagogiques pour le Lycée : 

 

  • A l’heure où le groupe classe disparaît avec la nouvelle Réforme du Lycée : favoriser l’esprit de cohésion grâce aux journées d’intégration (classes de seconde, terminale), au gala des lycéens, à la fête du Cours, au baptême de Promotion des classes de terminale.
  • Offrir une solide culture générale (programme de conférences obligatoires)
  • Concernant l’orientation : garantir un accompagnement personnalisé
  • Former les élèves à une prise de parole assurée que l’épreuve du Grand Oral du Baccalauréat viendra sanctionner
  • Proposer des options structurantes intellectuellement : Histoire des Arts, Théâtre, Latin, Grec, etc.
  • Offrir un renforcement au niveau linguistique avec notamment grâce à une proposition de séjours linguistique, la préparation aux certifications de Cambridge
  • Mettre en responsabilité les lycéens au cœur même de la vie de l’établissement par le biais du Comité de la Vie Lycéenne et de l’Association de la Vie Lycéenne (les lycéens y sont porteurs et acteurs de projets : préparation du gala des lycéens, d’actions solidaires, etc.)
  • Proposer des missions de volontariat

 

Aider le jeune à grandir en liberté

 

La dimension pastorale qui n’est pas réductible à l’heure hebdomadaire de Culture Religieuse doit permettre au jeune de prendre conscience qu’il est aimé de Dieu, un Dieu qui respecte infiniment sa liberté.

Saint François de Sales disait : « La grâce a des forces, non pour forcer, mais allécher le cœur. ». En ce sens, nous faisons certains choix éducatifs pour aider le jeune à grandir en liberté tels que l’éveil à l’intériorité (notamment par le biais de journées de ressourcements sur tous les niveaux), ou encore celui de temps de formation à la vie affective ou encore des propositions d’actions solidaires.

Les différentes célébrations liturgiques marquent aussi notre lien avec la vie de l’Église qui envoie en mission chaque établissement catholique sur le terrain de l’éducation.


Nous formons le souhait que chaque jeune découvre qu’il est unique et qu’il a reçu de Dieu de nombreux talents qu’il sera appelé à déployer pour se mettre plus tard au service des autres et de la société.

Saint-François de Sales, le Saint Patron de notre établissement recommandait : « soyons ce que nous sommes, et soyons le bien ! » C’est le défi éducatif que nous entendons relever, en mettant en œuvre la pédagogie salésienne qui est une pédagogie des petits pas fondée sur la confiance que nous mettons en chaque jeune qui nous est confié. 

 

 

ACTIONS DE CARÊME 2021

29/03/2021

ACTIONS DE CARÊME 2021

Ces quarante jours de Carême nous permettent de préparer la fête de Pâques. Les quarante jours de Carême nous rappellent également les 40 années de traversée du désert par les Hébreux avant d’atteindre la terre promise par Dieu, les quarante jours passés au désert par Jésus, ou encore les quarante jours du déluge. 

Le Pape François invite à un Carême où le jeûne, l'aumône et la prière nous permettent "d'incarner une foi sincère, une vivante espérance et une charité active». Message du Pape François pour le Carême 2021

 

Le message du Cours Saint-François de Sales

pour participer aux différentes actions proposées

 

 

Cliquez sur chacune des 3 Images pour télécharger les 3 documents mis à votre disposition.

 

   

 

 

 

CARNAVAL 2021

29/03/2021

CARNAVAL 2021

Le Carnaval du mardi gras marque la fin de la semaine des "sept jours gras". Avant de commencer la période de Carême, il est coutume de vider les stocks de produits gras dont les œufs et le beurre. C'est un jour où gaufres, crêpes, beignets, bugnes ... sont consommés sans modération ! 

Le lendemain du mardi gras commencera le Carême avec le mercredi des Cendres.

 

Le Carnaval du Cours Saint-François est ouvert à tous les lycéens qui souhaitent participer. Trois jurys, composés par des professeurs du Cours, élisent les plus beaux déguisements.

 

En photos ce moment de joyeux partage 2021 !

 

 

 

Des professeurs membres de Jury ...

 

 

Les élèves ...

 

 

 

 

 

 

TÉMOIGNAGES DES INTERNES DU COURS

25/03/2021

TÉMOIGNAGES DES INTERNES DU COURS

 

 

 

 

JOURNÉE PORTES OUVERTES 2021

20/03/2021

JOURNÉE PORTES OUVERTES 2021

 

 

 

 

 

PARCOURS POST BAC, QUE FAIRE ?

10/03/2021

PARCOURS POST BAC, QUE FAIRE ?

SOMMAIRE :

 

A - PARCOURSUP
B - FORMATIONS HORS PARCOURSUP
C - COMMENT CONNAÎTRE LES CALENDRIERS DES SALONS DES ÉTUDES SUPÉRIEURES ET DES PORTES OUVERTES DES ÉTABLISSEMENTS ?
D - COMMENT ÊTRE ACCOMPAGNÉ DANS LA PRÉPARATION DE SON PARCOURS POST-BAC

 

A - PARCOURSUP

 

Les lycéens qui souhaitent s’inscrire en première année de l’enseignement supérieur doivent constituer un dossier et formuler des vœux sur la plateforme Parcoursup. Vous pouvez formuler des vœux pour toutes les formations qui vous intéressent en cohérence avec le projet personnel et/ou professionnel qui vous motive.


Chaque lycéen peut faire jusqu’à 10 vœux maximum (multiples ou pas) et 20 sous-vœux, sans les hiérarchiser. En revanche, lors de la phase de réponses des établissements si un lycéen reçoit au moins 2 réponses positives, il devra en choisir une, refuser l’autre.


Sur le site Studyrama, vous trouverez les informations suivantes (liens vers les pages du site) :


Comment fonctionnent les vœux multiples ?


Focus sur les réponses d’admission des établissements : comment les lycéens sont informés ? Quelles sont les réponses apportées par les établissements ? …


Comment répondre aux établissements ?

 

Moteur de recherche des formations Parcoursup :


17 000 formations supérieures sont proposées, dont plus de 4 000 formations en apprentissage
Vous pouvez accéder à ces formations via le moteur de rechercher des formations Parcoursup. 
Pour chacune des formations, une fiche détaillée est proposée pour vous aider à faire vos choix : présentation de la formation, informations essentielles tels que le programme, les connaissances et compétences attendues, les critères généraux d’examens des vœux, dates des journées portes ouvertes, contacts utiles, débouchés professionnels …


En résumé, la plateforme Parcoursup permet de :

 

  • créer votre dossier de préinscription
  • trouver des informations sur les différentes formations de l’enseignement supérieur : à chaque fois que vous sélectionnez une formation, ses caractéristiques s’affichent, notamment les connaissances et compétences attendues, le nombre de places disponibles, les critères généraux d’examen des dossiers
  • saisir vos vœux de poursuite d’études sans les classer et de compléter votre dossier avec les éléments demandés par les formations que vous avez choisies
  • confirmer vos vœux pour qu’ils puissent être examinés par les formations que vous avez choisies
  • recevoir des propositions d’admission des formations et d’y répondre dans les délais indiqués

 

L’importance de bien compléter son dossier :


Lorsque vous remplirez votre dossier, différentes informations seront demandées dont deux rubriques importantes :

 

  • Mes activités et centres d’intérêt : une rubrique à bien remplir pour vous démarquer. Il s’agit de valoriser vos différentes expériences professionnelles et personnelles lors desquelles vous avez développé des qualités, compétences ...
  • Le projet de formation motivé : vous expliquerez ce qui vous motive dans vos choix de formations. Sa rédaction doit être bien réfléchie.

 

Tout est bien explicité dans la rubrique FAQ – Compléter mon dossier de Parcoursup
Consultez les autres rubriques à remplir via la rubrique FAQ – Compléter mon dossier de Parcoursup.

 

Le parcours scolaire est un élément important de Parcoursup : 


Année de première
Bulletins scolaires, Notes des évaluations communes (pour les lycéens généraux et technologiques), Notes des épreuves anticipées de français.
En raison de la crise sanitaire, les notes des épreuves anticipées de français et les notes des évaluations communes pourraient être remplacées par les moyennes des bulletins scolaires si les épreuves en présentiel ne peuvent avoir lieu comme cela a été le cas pour l’année 2020.

 

Année de terminale 
Bulletins scolaires des 1er et 2e trimestres (ou 1er semestre)

 

Si vous êtes en terminale, vos bulletins scolaires sont transmis par votre lycée et les notes du baccalauréat sont transmises par le rectorat à la plateforme. 
A noter : vous ne pourrez pas confirmer vos vœux tant que votre lycée n'a pas transmis votre bulletin scolaire du 2nd trimestre (ou 1er semestre) à la plateforme. Nous vous invitons à vérifier les notes pré-renseignées et à signaler à votre établissement les éventuelles erreurs afin qu'il puisse les rectifier.
Si votre établissement ne transmet pas vos bulletins dans la plateforme, vous devez alors saisir vous-même vos bulletins scolaires qui pourront vous être demandés au moment de votre inscription

 

(Source site https://www.parcoursup.fr/index.php?desc=cest_quoi)

 

Le calendrier Parcours Sup se décompose en 3 étapes :


Début Novembre 2020 > Janvier 2021 - Je m’informe et découvre les formations
20 janvier > 11 mars > 8 avril 2021 - Je m’inscris pour formuler mes vœux et finalise mon dossier
27 mai > 16 juillet 2021 - Je reçois les réponses des formations et je décide


Vous pouvez télécharger le document Parcoursup en 3 étapes, il est très bien fait :

 

https://www.parcoursup.fr/documentspdf/CalendrierParcoursup2021_etapes.pdf

 

N’hésitez pas à aller voir sur https://www.studyrama.com/parcoursup pour en savoir plus sur Parcoursup.

 

 

B – FORMATIONS HORS PARCOURSUP

 

 

De très nombreux établissements passent hors Parcoursup : 


« Un certain nombre de formations/établissements/filières organisent leurs propres inscriptions et/ou concours d’admission, sans passer par Parcoursup. C’est le cas des écoles spécialisées (ou écoles de métiers) par-exemple, mais aussi de plusieurs écoles de commerce, d’écoles d’ingénieurs et d’ingénierie, des formations paramédicales et sociales, des écoles d’art, des IEP (Instituts d’Études Politiques) et même de certaines Licences sélectives. »
(Site Studyrama : https://www.studyrama.com/parcoursup/les-formations-hors-parcoursup)


Ce peut être un choix réel de votre part mais aussi une voie possible si les réponses des établissements via Parcoursup sont négatives.
Concernant les inscriptions à ces formations, il n’y a pas de procédures communes. Chaque établissement a ses propres conditions d’admissions. Il est important de bien savoir se renseigner. Participer à des salons pour aller à la rencontre des établissements est un bon moyen de mieux choisir.


Lisez le document Alternatives à Parcoursup, il très bien fait :
https://www.studyrama.com/IMG/pdf/ReseauGESxStudyrama_doc.pdf

 

 

 

C – COMMENT CONNAÎTRE LES CALENDRIERS DES SALONS DES ÉTUDES SUPÉRIEURES ET DES PORTES OUVERTES DES ÉTABLISSEMENTS

 

 

Le site de Studyrama est une bonne plateforme pour des salons virtuels.
Vous pouvez consulter la liste via le site : https://www.studyrama.com/salons
Sur le site de l’Etudiant également : https://www.letudiant.fr/etudes/salons.html

 

Concernant les portes ouvertes, il y a plusieurs solutions :
Via le site de l’ONISEP : https://www.onisep.fr/Choisir-mes-etudes/Apres-le-bac/Les-journees-portes-ouvertes-2020-2021-dans-l-enseignement-superieur et naviguez sur la carte.
Via le site de Parcoursup : moteur de rechercher des formations qui donnent des informations sur les portes ouvertes des écoles et universités inscrites sur la liste de Parcoursup. Les établissements hors Parcousup n’y sont donc pas.

 

Vous pouvez aussi, si vous avez déjà des écoles et universités précises en tête, aller directement sur leur site pour connaître le calendrier des portes ouvertes. Visiter les sites de ces établissements est un excellent moyen d’en savoir davantage sur les conditions d’admissions, les programmes de formation, les diplômes obtenus, la vie de l’établissement ...

 

 

 

D – COMMENT ÊTRE ACCOMPAGNÉ DANS LA PRÉPARATION DE SON PARCOURS POST BAC

 

 

 

Les lycéens ne savent pas toujours où s’orienter, ils sont parfois perdus. Et les parents ne peuvent pas toujours les aider. Être accompagné est une bonne solution.
https://www.fichemetier.fr/conseils/que-faire-apres-bac

 

Le lycéen et se parents, en fonction de la situation du jeune, peuvent se tourner vers (la liste n’est pas exhaustive, ce sont des pistes possibles) :

 

  • les Professeurs qui peuvent être de bons conseils et peuvent également vous mettre en relation avec d’anciens élèves
  • Le CDI qui offre une mine d’informations. C’est un lieu de vie, de conseil et de formation. Chers élèves du Cours Saint-François, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de Mme Grizard, pour vous guider. Pensez aussi à consulter le site du CDI, rubrique S’INFORMER SUR https://0100961r.esidoc.fr/site/eleves/s-informer-sur/l-orientation
  • Le centre d’orientation de l’Apel : il est possible d’appeler pour plus d’informations. « Vous avez une question sur l'éducation, l'orientation ou la scolarité de votre enfant ? Appelez Apel service au 01 46 90 09 60 du lundi au vendredi de 9h à 18h, sauf le mardi de 14h à 19h (prix d'un appel local). » Ou de consulter le site : https://www.apel.fr/scolarite/orientation.html
  • Le Conseiller Principal d'Éducation (CPE) : peut par exemple expliquer les procédures d’orientation, les possibilités qui sont offertes en terme de poursuites d’études, les démarches à effectuer. il peut également faire la liaison avec le COP ou le CIO.
  • Des Conseillers des CIO : celui de Troyes http://www.ac-reims.fr/cid75526/cio-troyes.html
  • Les conseillers de l'ONISEP qui répondent à vos questions sur l’orientation, les filières de formation et les métiers. Service téléphonique, mail, tchat gratuits : http://www.monorientationenligne.fr/qr/index.php
  • Le psychologue de l'éducation nationale
  • Le Centre d'Information et de Documentation Jeunesse (CIDJ) : https://www.cidj.com/bureau-information-jeunesse-troyes
  • Pour un encadrement plus poussé, il existe des plateformes d’aide à l’orientation payantes selon les besoins du jeune lycéen comme Pro Avenir Jeunes,  Actions jeunes, L'Atelier des potentiels et bien d’autres … (résultats trouvés au hasard sur Google) qui peuvent aussi proposer des bilans d’orientation et des bilans de potentiels. Renseignez-vous bien.
  • etc …

 

 

Deux choses participent de l'avenir : la détermination personnelle et le courage d'oser
Théophile houssoudaho

 

 

RÉSULTATS 2021

18/02/2021

RÉSULTATS 2021

 

 

Bandeau Résultats Concours Mangabul 2021 - SFDS Troyes

 

 

1er prix concours Mangabul College - SFDS Troyes

 

 

2eme prix concours Mangabul College - SFDS Troyes 3eme prix concours Mangabul College - SFDS Troyes

 

 

Bandeau Concours Mangabul 2021 - Cours SFDS Troyes

 

 

1er prix concours Mangabul Lycee - SFDS Troyes

 

 

 

3eme prix concours Mangabul Lycee - SFDS Troyes

 

 

 

ACTION SOLIDAIRE POUR LES SECONDES

11/02/2021

ACTION SOLIDAIRE POUR LES SECONDES

En fin d’année 2020, les professeurs principaux de seconde ont invité parents et élèves de seconde à participer à un projet solidaire pour Noël.

 

Cette action solidaire consistait à offrir des boîtes joliment emballées dans lesquelles se trouveraient des produits de premières nécessités : douceurs, produits alimentaires non périssables (chocolats, fruits secs, biscuits sucrés, salés, jus de fruits, compotes, conseves, riz, pates... ), produits d’hygiène (savon, dentifrice, brosse à dents, nécessaire pour le rasage, shampoing, pansements, masques jetables, lingettes ...), bonnets, gants, chaussettes, couvertures ..., matériel ludique et utile (petite lampe, petite radio, stylos, carnets, livres, jeux de cartes, coloriages, petites voitures...).

Une carte avec un petit mot pouvait être écrite pour donner vie à ces cadeaux et réchauffer le cœur de la personne qui le lira.

 

Ce projet s’inscrit dans les valeurs du Cours Saint-François de Sales qui incite chaque élève du Cours à se tourner vers les autres.

 

« En vérité je vous le dis, dans la mesure où vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. »
(St Matthieu, 25, 40)

 

Quelques photos de la Distribution des cadeaux solidaires les 21 et 23 décembre
Joie de nos jeunes et des bénéficiaires de cette belle action !

 

 

Action solidaire 2020 Cours SFDS TroyesAction solidaire 2020 Cours SFDS Troyes

 

Action solidaire 2020 Cours SFDS TroyesAction solidaire 2020 Cours SFDS Troyes

PÈRE LOUIS BRISSON

11/02/2021

PÈRE LOUIS BRISSON

Louis Brisson est né à Plancy (France), le 23 juin 1817. Il est baptisé le 29 juin. Dès l'âge de cinq ans, il manifeste déjà son zèle en recrutant des auditeurs pour la Mission qui se prêche à Plancy. Cet amour précoce pour les âmes est l'indice de sa vocation sacerdotale ; elle se développe sous l'influence de sa pieuse mère. Celle-ci le prépare dans le renoncement et le sacrifice joyeux à sa Première Communion. Cet acte si important marque sa vie; il l'accomplit à onze ans, dans l'église de Plancy, avec une grande ferveur. Ce contact intime avec son Dieu allume dans son coeur ce vif amour pour Notre Seigneur au Saint Sacrement qui sera sa grande dévotion.


Au séminaire


Après avoir fait ses premières classes latines au presbytère de Plancy, il entre au Petit Séminaire de Troyes et s’y distingue par son ardente piété et la supériorité de son intelligence. Puis il poursuit brillamment ses études au Grand Séminaire.
Le 19 décembre 1840, l'Abbé Brisson est ordonné prêtre et le 22 décembre, il chante solennellement sa première Messe à Plancy. Peu de temps après son ordination, il est nommé aumônier de la Visitation de Troyes; il exercera ce ministère pendant quarante-quatre ans.


Visitation de Troyes


La Vénérable Mère Marie de Sales Chappuis a reçu de Dieu la mission d'établir une Congrégation de Prêtres destinés à répandre dans le monde l'esprit et la doctrine de saint François de Sales, et le Seigneur lui a fait connaître que l'Abbé Brisson est l'instrument providentiel, choisi par Lui, pour coopérer à la fondation de cette Oeuvre.
La Servante de Dieu l'en ayant averti, c’est pour l'Abbé Brisson l'occasion d'une longue et terrible lutte. Il ne veut pas céder aux instances de la Vénérable Mère ; il craint d'enchaîner sa liberté et il éprouve une vive répugnance à faire ce qu'elle désire. Le Seigneur lui confirmera lui-même que cet appel vient de Lui.


L'Association catholique de Saint-François de Sales


Attendant l'heure de la Providence pour commencer la fondation des Prêtres, l’Abbé Brisson se donne sans compter à différentes oeuvres d'apostolat dans la ville de Troyes. Dès l'année 1857, il collabore activement avec Monseigneur de Ségur à l'établissement, dans le diocèse, de l'Association catholique de Saint-François de Sales, dont il est nommé directeur en 1858.


Fondation des Oblates de Saint François de Sales


L'Abbé Brisson ouvre en même temps à Troyes des maisons de patronage pour les jeunes ouvrières, très nombreuses dans ce centre industriel.
Fin 1866, il en confie la direction à deux anciennes élèves de la Visitation de Troyes et, avec l’aide de la Vénérable Mère Marie de Sales Chappuis, il les forme à la vie religieuse, d'après l'esprit de saint François de Sales.
Le 30 octobre 1868, Monseigneur Mermillod donne l'Habit religieux aux deux premières Oblates. Le 11 octobre 1871, Monseigneur de Ségur préside la cérémonie de leur Profession. Le nouvel Institut est un des moyens dont la Providence va se servir pour répandre dans le monde la doctrine de saint François de Sales, par les oeuvres d’apostolat.

 

Prise de l'habit des deux premières oblatesPère Louis Brisson au milieu des ouvrières

 

Fondation des Oblats de Saint François de Sales


Ces consolants débuts ont leur magnifique couronnement par la fondation des Oblats de Saint François de Sales. Une circonstance toute fortuite amène l'Abbé Brisson à la commencer. Monseigneur Ravinet, Evêque de Troyes, lui demande de reprendre une Ecole secondaire dans sa ville épiscopale. L’Abbé Brisson croit le moment opportun pour réaliser la pensée de la Vénérable Mère Marie de Sales Chappuis. Il ouvre le Collège où bientôt viennent le rejoindre de dévoués collaborateurs.

 

Le 11 octobre 1874, les Oblats commencent leur noviciat, et le 27 août 1876, le Père Brisson fait Profession, entouré des cinq premiers Oblats qui prononcent ensuite leurs voeux entre ses mains.

Les deux Instituts des Oblats et des Oblates de Saint-François de Sales, encouragés et approuvés par Pie IX et Léon Xlll, prennent une rapide extension en Europe d'abord, puis en Afrique et en Amérique. Leurs oeuvres se multiplient : collèges, pensionnats, écoles, patronages, missions.

 

Le Père Brisson en est l'âme et gouverne ses deux familles avec cette sûreté de vue et cette clairvoyance de l'avenir que Dieu accorde si particulièrement aux fondateurs. Tout converge vers lui. Il traite lui-même toutes les affaires: direction des études, travaux intellectuels, sciences, arts, constructions, organisations matérielles et économiques, rien ne lui reste étranger; son génie créateur embrasse tout.


Il allie à cette connaissance approfondie des choses pratiques une vie intérieure très intense. C'est essentiellement une âme d'oraison ; son union à Dieu est habituelle, il se tient continuellement en sa divine présence. Il possède à un rare degré le discernement des esprits; il a le don de lire dans les âmes et de leur communiquer la foi ardente qui ranime. Il exerce sur elles un attrait irrésistible qui les amène, presque à leur insu, à l'accomplissement des actes les plus généreux, par amour pour Dieu.


Ce remarquable ascendant, le Père Brisson l'exerce non seulement sur sa double famille religieuse, mais encore sur la plupart de ses nombreux visiteurs. Sa mansuétude s'étend à tous ; chacun bénéficie sans distinction de son incomparable charité qui rappelle celle de Notre Seigneur Lui-même. Le sceau divin de l'épreuve marque la vie du Père Brisson dès le moment où il commence la fondation de l'Oeuvre à laquelle il est destiné ; mais il s'imprime plus fortement encore sur les dernières années de son existence si féconde.


Persécution religieuse


La persécution religieuse déchaînée en France contre les instituts religieux anéantit en partie ses oeuvres si prospères. Ses enfants spirituels sont expulsés; lui-même, empêché par son grand âge de les suivre en exil, se voit contraint, en 1903, de chercher refuge à Plancy, dans I'humble maison qui avait abrité son enfance.
En ces heures douloureuses de I'adversité, la vertu du Père Brisson brille dans tout son éclat.

Il tient son âme respectueuse à l'égard des volontés et des permissions de Dieu et redit avec le saint homme Job: « - Le Seigneur m'a tout donné, le Seigneur m'a tout ôté. Que son saint Nom soit béni ! -»

Ferme dans sa foi et sûr des promesses divines pour I'avenir de ses deux Instituts, il n’est point ébranlé dans son invincible confiance : Restons bien dans l’assurance que Dieu est avec nous, dit-il; tout ce qu’Il permettra sera pour nous un grand bien personnel et sa gloire sera propagée par nous d’une façon plus complète.
Le Seigneur récompense la foi de son fidèle serviteur; il voit bientôt fleurir à l'étranger les oeuvres des Oblats et des Oblates. A Plancy, la Providence lui ménage la consolation de continuer son apostolat auprès des jeunes ouvrières, dans une maison de patronage, dernier fruit de son zèle.

Le Père Brisson achève ainsi sa course, comme il l'a commencée : au pays de sa naissance, en travaillant jusqu'à son dernier jour au salut des âmes qu’il a tant aimées !


Vers le ciel


En janvier 1908, une douloureuse maladie fait pressentir sa fin prochaine. Il l'envisage avec la paix du bon serviteur qui a fidèlement accompli la mission dont Dieu I'a chargé.
Il reçoit les derniers sacrements, le coeur tout embrasé d'amour, avec les sentiments de la foi la plus vive. Le jour de la fête de la Présentation de Jésus au Temple, le 2 février, à l'âge de 90 ans, il rejoint paisiblement son Seigneur.

 

 

MÈRE MARIE DE SALES CHAPPUIS

11/02/2021

MÈRE MARIE DE SALES CHAPPUIS

Thérèse Chappuis, née le 16 juin 1793 à Soyères, morte le 7 octobre 1875 à Troyes, devint Sœur Marie de Sales en 1816 en prononçant ses vœux au couvent de la Visitation à Fribourg.


La religieuse visitandine, de l'ordre fondé par Saint-François de Sales, fut une grande voyageuse pour l'époque: de Fribourg, elle se rendit à Metz, à Bruxelles, elle fut durant six ans la supérieure du monastère de la Visitation à Paris et pendant quarante ans la Mère supérieure de celui de Troyes où elle dirigea l'école de St- François de Sales tout en travaillant au renouveau de la vie monastique.

 

Photo du Monastère de la Visitation à Troyes

 

Monastère de la visitation Troyes

 

Avec l'abbé Brisson, elle fut l'instigatrice de la fondation des Congrégations des Oblats et Oblates de St-François de Sales.


Toute sa vie elle sera restée fidèle aux commandements du Seigneur, et toute en Sa Présence, illustrant ainsi ce qu'elle avait écrit : « L'important est de se donner tout entier au moment présent : tout est là. »

 

 

SAINT FRANÇOIS DE SALES

11/02/2021

SAINT FRANÇOIS DE SALES

Né le 21 août 1567 au château de Sales près de Thorens-Glières en Savoie,

 

dans une noble famille catholique, il était destiné à un brillante carrière juridique.

Son père l'envoie étudier à Paris. Mais il y découvre la théologie et les problèmes de la prédestination, soulevés par les calvinistes. Scrupuleux, il se croit prédestiné à être damné. Le désespoir le submerge jusqu'au jour où il découvre le "souvenez-vous", la prière mariale attribuée à saint Bernard.

Il retrouve la paix et ce sera l'un des grands messages de sa vie quand il pacifiera sainte Jeanne de Chantal, puis quand il écrira son "Introduction à la vie dévote".

 

Son cheminement


Prêtre, puis évêque de Genève, il réside à Annecy, car Genève est la "Rome" des calvinistes. Il fréquente les plus grands esprits catholiques de l'époque, introduit en France la réforme des carmels initiée par sainte Thérèse d'Avila, la fondation de l'Oratoire français par Pierre de Bérulle (1611) - l'Oratoire avait été fondé à Rome en 1564 par saint Philippe Néri.


Lui-même fonde l'Ordre des Visitandines pour mettre la vie religieuse à la portée des femmes de faible santé.

Son "introduction à la vie dévote" est un ouvrage qui s'adresse à chaque baptisé. Il y rappelle que tout laïc peut se sanctifier en faisant joyeusement son devoir d'état, en lequel s'exprime la volonté de Dieu.

Il est le patron des journalistes car il écrivit de nombreuses feuilles imprimées qui sont des "gazettes" pour s'adresser aux calvinistes qu'il ne peut rencontrer.
Il est le saint patron des sourds-muets parce qu'il a pris sous sa protection pendant 17 ans (jusqu'à sa mort) le sourd-muet Martin, et l'a lui-même patiemment enseigné et catéchisé.


Le 2 mars 2011, la catéchèse de l'audience générale a été consacrée à saint François de Sales.

 

Dans sa jeunesse, a rapporté le Pape Benoît XVI, il "vécut une profonde crise spirituelle alors qu'il méditait la pensée de saint Augustin et de saint Thomas d'Aquin. Crise qui le porta à s'interroger sur le salut de l'âme et la prédestination de Dieu à son égard, en vivant dramatiquement les grandes questions théologiques qui agitaient l'époque". A vingt ans cependant, "il trouva la paix dans l'amour de Dieu, dans un amour sans conditions, confiant dans l'amour divin. Tel fut le secret de toute sa vie". Puis il a rappelé que François de Sales fut ordonné prêtre en 1593 et évêque de Genève en 1602, alors que la ville était le bastion du calvinisme.

 

"Apôtre, prédicateur et écrivain, homme de prière et d'action engagé dans le débat avec les protestants, il expérimenta au-delà de la nécessaire controverse théologique l'efficacité des rapports personnels et de la charité".

 

Avec sainte Jeanne de Chantal, il fonda l'ordre de la Visitation, caractérisé par une totale consécration à Dieu, dans la simplicité et l'humilité. François de Sales mourut en 1622.

 

Son enseignement

 

Dans son Introduction à la vie dévote, il lance une invitation qui pouvait sembler révolutionnaire pour l'époque: "Être tout entier à Dieu et vivre pleinement dans le monde les devoirs de son état... C'est ainsi que naquit par l'appel aux laïcs l'attention portée à la consécration des choses temporelles et à la sanctification du quotidien, sur lesquels insistent le Concile Vatican II et la spiritualité contemporaine".

 

Saint François de Sales est un témoin exemplaire de l'humanisme chrétien, exposé avec familiarité, à l'aide de paraboles parfois poétiques.

Il y rappelle que "l'homme porte en lui la nostalgie de Dieu et qu'en lui seul il est possible de trouver et réaliser la joie véritable".

François de Sales s'épuisera une bonne partie de sa vie au service de Dieu et des hommes.

Ordonné à 35 ans, il ne s'épargnera rien pour annoncer l'évangile: ni visites dans son diocèse, ni catéchèses des petits enfants, ni visites aux condamnés, ni voyages apostoliques... C'est l'époque où l'Église romaine, face au protestantisme et à la doctrine de la prédestination, reprend courage et se lance dans le grand mouvement de la Contre-Réforme.


Il entreprend d'écrire des lettres personnelles aux gens qu'il ne peut atteindre. Puis il fait appel à l'imprimerie pour éditer des textes qu'il placarde dans les endroits publics et distribue sous les portes.


Vrai pasteur d'âmes, il amena à la communion catholique un grand nombre de frères qui en étaient séparés, il enseigna aux chrétiens par ses écrits la dévotion et l'amour de Dieu et, avec sainte Jeanne de Chantal, il fonda l'Ordre de la Visitation.

 

Alors qu'il demeurait à Lyon dans l'humilité, il rendit son âme à Dieu le 28 décembre 1622 et fut mis au tombeau en ce jour à Annecy en 1623.

 

 

Saint François de Sales -Cours SFDS TroyesSaint François de Sales -Cours SFDS Troyes

 

 

SAINTE LÉONIE

11/02/2021

SAINTE LÉONIE

Léonie Aviat naît à Sézanne le 16 septembre 1844.


A l’âge de 11 ans, elle entre comme pensionnaire au Monastère de la Visitation de Troyes. Pendant 5 ans, elle développe ses facultés humaines et intellectuelles, mais surtout, elle est influencée par la Mère Chapuis, grande contemplative et douée d’une clairvoyance remarquable sur les nécessités sociales de l’époque.

 

Fondatrice des œuvres-ouvrières et de la Congrégation des Oblates de Saint-François de Sales

 

Elle se forme pour être avec le Père Brisson, la future Fondatrice des œuvres-ouvrières et de la Congrégation des Oblates de Saint-François de Sales. Elle quitte le monastère à 16 ans. Ses parents veulent compléter sa formation en vue de son mariage avec " un jeune homme distingué et muni d’une bonne fortune ". Mais elle veut être religieuse, et attend ses 21 ans, pour désobéir à ses parents.


Entrant incidemment dans un atelier d’adolescentes à la lunetterie de Sézanne, elle sent tout-à- coup naître en elle l’ardent désir d’un don total à l’apostolat et à la promotion de la jeunesse ouvrière.

En effet, au milieu du XIX° siècle, la rapide expansion industrielle de Troyes, spécialisée en bonneterie, réclame la main-d’œuvre féminine. Les jeunes filles des campagnes déferlent dans la ville, à l’aventure, sans abri assuré, sans ressources, démunies de tout, exposées aux plus graves dangers de la prostitution. Le Père Brisson procure des locaux, des vivres, suscite des aides bénévoles à Léonie, qui a le même charisme que lui, et est douée d’une intelligence créative.

 

A 22 ans, en 1866, Léonie prend la direction des œuvres-ouvrières.


En 1868, elle reçoit l’habit de la nouvelle congrégation et prend le nom de Sœur Françoise de Sales.


Les œuvres-ouvrières prennent alors un développement d’une originalité jusque là inconnue : patronages, multiplication des maisons de famille où les jeunes filles reçoivent une formation pratique dans une ambiance de travail, en préparation de leur vie familiale future.

 

Maison de Famille OuvrièresMère Aviat avec une Sœur en civil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mère Aviat se fait ouvrière avec les ouvrières, leur enseigne le goût d’une tâche bien remplie, même si leur gain est minime (1 sou de l’heure).

Et pourtant, à la fin de la semaine, chacune, gérant son petit pécule, trouve le moyen de mettre quelques sous à la caisse d’épargne, créée à l’œuvre même par la Mère Aviat. On voit par exemple que si une ouvrière est malade, on se distribue son travail, et son salaire lui est intégralement versé. Une moyenne de 450 ouvrières participent à la retraite annuelle prêchée par le Père Brisson.


Bientôt, les Fondateurs adjoignent aux œuvres-ouvrières, des écoles élémentaires, puis des pensionnats pour les jeunes filles.


Mère Aviat va alors 8 ans à Paris, afin de réorganiser un pensionnat pour jeunes filles de familles aisées. Elle revient à Troyes et en 1893, est réélue Supérieure Générale. Elle donne des bases solides aux fondations qui existent et se développent : en Europe, Suisse, Autriche, Angleterre, Italie, missions d’Afrique du Sud, implantions en Equateur...

 

Mère Aviat et la Congrégation de 1893 à sa mort en 1914

 

Avec la spoliation des biens des Congrégations Religieuses en France, en 1903, 25 maisons sont fermées et abandonnées au liquidateur séquestre. Pour les ouvrières, c’est la consternation. Mère Aviat maîtrise la situation : à certaines filles, elle demande le sacrifice de se mettre en civil, pour sauver les œuvres et les écoles, à d’autres, de partir à l’étranger. Léonie transfert la Maison-Mère en Italie.


En 1893, Sa Sainteté Léon XIII accorde l’approbation de la Constitution de la Congrégation. En 1911, Sa Sainteté Pie X, donne l’approbation définitive aux Constitutions.


Mère Aviat décède le 10 avril 1914, après une courte maladie.


Son corps est transféré en 1961, dans la crypte de la Maison-Mère à Troyes, rue des Terrasses.

Son cercueil ouvert, le corps est retrouvé intact, 47 ans après son inhumation. Cette même année, c’est la reconnaissance par le pape d’un miracle en faveur d’un jeune Sud-Africain, et en 1992, d’une jeune Américaine. Elle est béatifiée en 1992 par le Pape Jean-Paul II, et canonisée en 2001.